BENCHMARKEZ VOS COÛTS
juin 2 , 2021 Florent Hainaut #IT

Réalité virtuelle : l’avenir du télétravail ?

Depuis le début de la crise du COVID, beaucoup d’entre nous ont basculé en mode télétravail à temps complet. Ce changement ne s’est pas fait sans difficultés. Malgré la multiplication des moyens de communication, toutes les vidéoconférences et le manque de relations humaines le télétravail semble devenir une norme. Beaucoup d’entreprises ont déjà annoncés qu’elles allaient instaurer le travail à distance de manière durable.

Depuis peu, la réalité virtuelle et la réalité augmentée sont en plein essor : dans les jeux vidéo, dans l’art et le domaine de la mode mais plus récemment également dans le monde du travail. En effet, plusieurs entreprises ont ainsi réinventé la façon de concevoir le travail à distance.

Réalité virtuelle et réalité augmentée : quelle différence ?

La réalité virtuelle est une technologie qui permet de plonger une personne dans un monde artificiel qui a été créé numériquement. L’expérience est à la fois visuelle, auditive et même dans certains cas tactiles. Cette expérience est rendue possible grâce à un casque qui place un système d’affichage 3D sous le nez et devant les yeux. Souvent les casques sont même équipés de capteurs qui détectent les mouvements de la tête afin de pouvoir regarder autour de soi.

La réalité augmentée est quant à elle une technologie qui permet d’intégrer des éléments visuels en 3D dans un environnement réel. Le principe est de combiner le réel et le virtuel afin de donner une vraie illusion à l’utilisateur.

Depuis quand et comment sont utilisées ces technologies ?

Le marché de la réalité virtuelle n’est pas tout récent mais depuis quelques années et avec l’arrivée des casques grand public, ça a ouvert d’autres marchés. Dans quelques secteurs d’activités bien spécifiques, la réalité virtuelle est déjà à l’œuvre depuis plusieurs années. On pense par exemple au domaine de l’aéronautique ou encore de l’architecture.

On peut par exemple concevoir des futurs produits avec des outils normaux, tout en voyant le changement en temps réel, que ce soit la conception d’une voiture ou la création de vêtements ou pour l’architecte l’ensemble de la pièce ou bâtiment.

La réalité virtuelle à également déjà été utilisée dans plusieurs cas afin de former des professionnels. Des pilotes d’avion, des chirurgiens ou encore des employés de super marché y font recours. Des solutions de formations qui ont de plus en plus de succès.

La réalité virtuelle pour recréer du lien

Étant donné que la VR devient moins chère, elle devient plus accessible. Dernièrement, de plus en plus d’entreprises ont accès à des solutions de VR. Au lieu de se retrouver seul devant son écran pendant une vidéo conférence, certaines entreprises décident d’offrir des casques VR à leurs employés ce qui leur permet d’avoir la sensation de présence de leurs collègues même si ce sont en fait des avatars. Vous avez aussi la possibilité de présenter un Powerpoint ou de travailler/discuter ensemble.

>> À VOIR: Intelligence artificielle: est-il plus risqué d'être avocat ou plombier? 

Trouvez l’équilibre entre le virtuel et le réel

Il est difficile de rester plus d’une heure avec un casque de VR à cause de la fatigue visuelle et la lumière bleue. Comme toute technologie, les casques suscitent des interrogations quant à leur effet sur la santé ou aux risques pour les yeux. Il est fortement recommandé de prendre au moins 10-15 minutes de pause toutes les heures. Si les casques peuvent susciter des questionnements quant à leur effets néfastes sur les yeux, les accidents physiques risquent d’être les plus courants.

En conclusion, la réalité virtuelle ne s’accorde pas bien avec les yeux mais pas de quoi s’en inquiéter, disent les professionnels de la santé. Il faut juste faire preuve de bon sens et faire des pauses régulières pour reposer les yeux. On ne risque donc pas de passer sa journée avec un casque de réalité virtuelle sur la tête. Cependant, une autre entreprise vient se créer une place sur le marché du futur, il s’agit de Neuralink.  

Se connecter directement au cerveau : prochaine étape ?

Neuralink est une entreprise fondée par Elon Musk et 8 autres ingénieurs qui ambitionne de créer une « capacité cognitive surhumaine ». La firme veut implanter des petits fils flexibles dans le cerveau humain et placer une puce portable derrière l’oreille. La puce devrait transférer sans fil vers un smartphone ou pc les informations dictées par les fils implantés dans le cerveau. Seriez-vous prêt à vous faire greffer une puce ? Cette solution va-t-elle révolutionner le futur ? Réponse d’ici quelques années…